Antoine Béclère (1856- 1939), esprit universel reste clans la mémoire de chacun le père de la radiologie française, son nom étant associé à celui de Wilhelm C. Roentgen "découvreur" en 1895 des rayons X.
Son mérite est d'avoir immédiatement perçu le rôle capital que ces étranges rayons pourraient jouer et d'avoir commencé dès 1897 l'enseignement de cette nouvelle science. Premier chef d'école de la radiologie française d'abord à Tenon puis jusqu'à sa retraite à l'hôpital St Antoine, il fut également l'un des créateurs dans le monde de la discipline Radiologie. "Les rayons X ne se trompent jamais, c'est nous qui nous trompons en interprétant mal leur langage, ou en leur demandant plus qu'ils ne peuvent nous donner" avait-il coutume de rétorquer vers 1905 aux derniers irréductibles accusant les rayons X d'erreurs de diagnostics.

Reconnaissance internationale

Le Centre Antoine Béclère, association sans but lucratif, a été créé par Claude et Antoinette Béclère en mémoire de leur père pour maintenir le rayonnement international imprimé à la Radiologie.
En effet, dès 1929 Antoine Béclère avait été l'animateur du Congrès International de Radiologie tenu à Paris. En 1989 le Professeur Maurice Tubiana, président de l'International Society of Radiology (ISR), choisit le Centre A. Béclère pour siège des réunions préparatoires au Congrès International de Radiologie (Paris, juillet 1989), confirmant ainsi la vocation du Centre.
Dans un proche avenir le Centre organisera des Colloques sur Dosimétrie et Radioprotection et animera la célébration du centenaire de la découverte par Henri Becquerel de la radioactivité naturelle en mars 1896, puis celle du radium par Pierre et Marie Curie en 1898
Chaque année aux Journées Françaises de Radiologie, le Centre attribue une médaille honorant un médecin ou un physicien pour son œuvre en radiologie. Tous les quatre ans, au cours du Congrès International, un Prix Antoine Béclère est décerné à un Groupe d'Enseignants de Radiologie pour subventionner des missions de formation dans les pays en voie de développement. Enfin l'aspect historique de la Radiologie est également présent au Centre.
Ses fondateurs ont pris soin de rassembler de nombreux documents témoins de l'évolution de cette spécialité médicale.
Ceux-ci constituent une collection unique en France à laquelle s'ajoute un ensemble de maquettes d'appareillages anciens de valeur historique.

Promouvoir. Rassembler. Enseigner.
Aujourd'hui le Centre se veut lieu de rencontres, de réflexions et de recherches pour la promotion et l'amélioration de l'imagerie diagnostique et interventionnelle. Composé de Professeurs en activité dans toute la France, il est le point de convergence de toutes les technologies actuelles. Il est ouvert aux médecins, étudiants et enseignants français et étrangers soucieux d'approfondir leurs connaissances ou de s'initier aux technologies et méthodes de recherche les plus récentes. Mais physiciens, informaticiens et industriels de l'imagerie apportent également leur concours à l'oeuvre quasi encyclopédique entreprise par le Centre.
Pour mener à bien ce projet d'envergure le Centre travaille sans relâche à la mise à jour d'un double fichier:

a) fichier technique prenant en compte les innovations technologiques chaque fois validées par les expertises des médecins utilisateurs;
b) fichier de communication réunissant l'organigramme des principaux services de radiologie et radiothérapie français et étrangers.

Ce fichier est destiné à faciliter les échanges internationaux des médecins et des étudiants. La seconde vocation du Centre est l'accueil. Il est à la fois siège et lieu de réunions de nombreuses sociétés savantes telles que le CERF (Conseil des Enseignants de Radiologie de France) le GREF (Groupe des Radiologistes Enseignants d'Expression Française) la SFRM, la Fédération de l'Enseignement Post-Universitaire en Radiologie (FEPUR) ou encore la Société Française de Radiothérapie Oncologique (SFRO) pour n'en citer que quelques-unes. Les thèmes actuellement débattus concernent l'assurance qualité en radiodiagnostic et radiothérapie, la formation au dépistage, le rôle de la transmission des images et du télédiagnostic, etc. En particulier le Centre met à la disposition des radiologistes une console et un système de traitement des images pour leur permettre de se familiariser avec ces techniques qui vont être l'axe de l'imagerie moderne. Son implantation rue des Saints-Pères à côté des laboratoires d'anatomie se prête admirablement à une coopération entre anatomistes et "imagiers" pour les recherches sur l'anatomie de l'homme vivant. Enfin l'activité pédagogique, si ardemment soutenue par A. Béclère lui-même, est actuellement l'objet d'un projet ambitieux et unique au monde. Il fait appel à la logistique informatique la plus performante et aux techniques de transmission et de travail des images par voie satellite. L'idée est de mettre à la disposition des pays en développement un système de télé-enseignement où professeurs et étudiants, géographiquement très éloignés, pourront travailler de manière interactive. Nul doute que l'esprit de rayonnement scientifique voulu par Antoine Béclère est à nouveau bien vivace.

CENTRE ANTOINE BÉCLÈRE
UFR Bio-Médical des Saint Pères
45, rue des Saints Pères
75270 Paris Cedex 06
Tél.: 01 42 86 22 95
Fax: 01 42 86 38 85