Conférence Histoire de la Radiologie – JFR 2019

26/11/2019
Conférence Histoire de la Radiologie – JFR 2019

Responsable : D. Krause (SFR) ; Modérateur : R. Rymer (CAB)

Le corps « tronçonné » : de André Bocage à Godfrey Hounsfield

R. Van Tiggelen (Bruxelles, Belgique)

Héraclite disait : « La guerre est la mère de toutes choses ». Cette citation est sûrement d’application dans le domaine de la tomographie computée (scanner). En effet, on peut faire débuter l’histoire de cette invention à la 1ère guerre mondiale. Si à cette époque, de nombreux auteurs ont recherché des méthodes pour pouvoir « transformer » une image bi-dimensionnelle en tri-dimension afin d’apporter du « relief » aux examens radiologiques, la vérité a ses droits car c’est au médecin français, appelé sous les drapeaux, André Bocage à qui l’on doit, en 1917, la paternité de la découverte de la tomographie conventionnelle. Si de tout temps les armées ont utilisé des codes secrets, c’est au décours de la seconde guerre mondiale qu’une innovation spectaculaire pour les décoder voit le jour : l’ordinateur. C’est à grâce à ce calculateur que l’ingénieur Godfrey Hounsfield développa, dans les années 1970, au sein du laboratoire de recherche fondamentale de la société EMI (Electro-Musical Instruments), un appareillage radiologique révolutionnaire : la tomographie comput(éri)ée ou scanner. Cette formidable invention fut couronnée par un prix Nobel en 1979 et cette année son inventeur aurait eu 100 ans. Voilà des raisons suffisantes pour commémorer ces évènements en 2019 !